JE M’ENNUIE dans mon travail :

On estime que 30% des salariés en Europe s’ennuient au travail.

Et il y a même un terme pour décrire le phénomène : le bore-out !

Besoin de Changement Professionnel ? 

Découvrez notre Programme de Coaching de Carrière

Autres vidéos sur la Gestion de Carrière :

Je veux changer de vie professionnelle
Je veux changer de vie professionnelle
Quand devez-vous changer de job ?
Êtes-vous en voie d'obsolescence professionnelle ?

Texte

JE M’ENNUIE dans mon travail (Version Texte) :

 

Bonjour,

 

Je suis Guillemette Moreau, coach et formatrice en entreprise, et coach de carrière. Avec mes vidéos, j’espère vous aider à créer la vie professionnelle et personnelle que vous souhaitez.

Merci de vos commentaires et de votre fidélité à cette chaîne.

 

On estime que 30% des salariés en Europe s’ennuient au travail, et il y a même un terme pour décrire le phénomène : le bore-out !

 

Attention, l’ennui ne veut forcément pas dire qu’on n’a rien à faire, ce serait trop simple.

L’ennui peut vous miner surtout si vous êtes très occupé !

 

Ceci dit, la charge de travail a quand même un impact, dans les 2 extrêmes notamment :

  • D’un côté le manque de pression : si je n’ai pas assez à faire, le temps s’étend. Vous connaissez peut-être la loi de Parkinson, la loi des gaz appliquée au travail : plus j’ai de temps, plus la tâche demandée m’en prendra.
  • A l’inverse trop de pression peut me décourager et je procrastine sur le fond en m’occupant à des tâches faciles et répétitives qui me rassurent en fait, mais m’ennuient au final.

 

Au-delà du quantitatif, l’ennui c’est plus souvent ne rien avoir à faire d’intéressant ou d’utile.

 

Quand vous commencez un job, la nouveauté va souvent vous occuper un moment.

Mais après quelque temps, cela peut ronronner, puis vous endormir.
Avec une spirale négative, moins j’ai d’énergie, moins je suis efficace, j’ai l’impression d’être médiocre, ma confiance en moi diminue…

C’est plus fréquent qu’on ne croit mais comme cela vient en général progressivement, c’est assez sournois.

 

Souvent c’est au niveau de stimulation intellectuelle que le bât blesse :

Des tâches routinières, peu de diversité, peu de créativité, peu d’exigence aussi parfois. Je fonctionne en sous-régime en regardant l’heure souvent, et en multipliant les occasions de pause-café si j’ai la chance d’être dans un environnement agréable humainement.

Mais si en plus vous êtes dans un environnement terne au niveau relationnel, où vous êtes isolé, avec peu d’interactions ou bien peu d’affinité avec les gens autour de vous, la flamme s’éteint encore plus vite.

 

D’autres sources d’ennui peuvent être le manque d’impact dans ce que je fais, de perspective d’évolution, notamment dans une structure sans leadership et sans vision. C’est le cas parfois de jeunes arrivant plein d’énergie et d’ambition dans des structures qui ne veulent pas vraiment bouger.

Et aussi le manque de résultats tangibles qui rythmeraient mon travail.

 

Enfin plus existentielle, il y a la question de l’ennui par manque de sens.
A quoi cela sert ce que je fais ? J’ai d’ailleurs fait une vidéo spécifique sur le sujet si ça vous parle.

 

En fonction de nos personnalités, de là où on est rendu dans notre vie, de nos intérêts hors boulot, l’ennui est différent, et est vécu différemment.

 

Mais il y a une constante, c’est la difficulté d’en parler.

Il y a un mythe du collaborateur investi, efficace, positif, avec des projets passionnants.

Quand vous vous ennuyez et que vous vous sentez au contraire démotivé, moins efficace, même déprimé, vous risquez de vouloir donner le change pour sauvegarder votre image professionnelle et sociale.

Dire à mes supérieurs ou à mes collègues que je m’ennuie, cela pourrait sous-entendre que je suis superflu.
Pourtant en parler à son supérieur devrait être la 1ère action, le tout est de le faire de manière habile.

Et même avec mes amis, surtout avec ceux donnent l’impression de s’éclater professionnellement, je n’ai pas forcément envie d’être le rabat-joie qui rame dans sa carrière.

 

Alors si vous vous ennuyez dans votre job, et que cela vous mine, trouvez quelqu’un de neutre à qui en parler et idéalement passez à l’action.

C’est aussi à cela que sert le coaching de carrière !

 

A bientôt !

Guillemette Moreau, Coach de Carrière chez Job Transition Coaching

Contactez-nous pour plus d'information :

Share This